Raconte-moi les Baronnies au XIXème siècle...

A mon ancêtre Charles BARBAZAN né à LAHITTE en 1611, aux BARBAZAN, DUPRAT, TAJAN, nés à LAHITTE, AVEZAC et PRAT.

 

« La vie dans les Baronnies au XIXème siècle » m'a souvent été racontée par mes grands-parents lorsque j'étais enfant et adolescent. J'écoutais toujours ces récits avec une grande curiosité. La ferme de Prat, « chez Franchoué », construite par mon arrière-grand-père dans les années 1850, a toujours été pour moi un lieu de bonheur, près de ma grand-mère Léontine que j'adorais.

Tous les villages des Baronnies m'étaient familiers, sans compter les bois où j'allais cueillir cèpes et girolles, et les limpides ruisseaux où vairons et écrevisses n'avaient plus de secret pour moi.

Les Baronnies, blotties dans un écrin de verdure, entourées de bois séculaires avec leurs villages bien regroupés autour de leur église... il faut les parcourir à pied pour qu'à chaque détour, elles vous dévoilent tous leurs secrets.

Le Château de Mauvezin, redoutable forteresse restaurée en 1379 par Gaston Fébus, la paisible Abbaye cistercienne de l'Escaladieu où mourut et fut inhumée Pétronille Comtesse de Bigorre en 1251, et le majestueux Pic du Midi de Bigorre, encadrent cette mystérieuse contrée dont je vous propose de découvrir le passé et le présent.

Louis BARBAZAN

► Page suivante ◄

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - Plan du site - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Copyright 2014 - Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur